Próximo Ritual Aberto:

  • 00 Dias
  • 00 horas
  • 00 min
  • 00 seg
+

Français

Maître Irineu

Raimundo Irineu Serra (1892 – 1971), mieux connu sous le nom de Maître Irineu, est le fondateur du Daime, une doctrine religieuse qui utilise une boisson appelée Ayahuasca à des fins sacrées.

Brésilien, né dans l’état du Maranhão et descendant d’esclaves, Maître Irineu est allé chercher du travail dans le Nord du pays. Il a eu de nombreux emplois. C’est cependant en travaillant à la frontière entre l’état brésilien d’Acre, la Bolivie et le Pérou qu’il a rencontré les frères Antônio et André Costa. Ce sont eux qui lui parlèrent pour la première fois de la boisson Ayahuasca.

Après de nombreuses expériences avec l’Ayahuasca, Maître Irineu a été choisi par la Sainte Vierge pour faire connaître la boisson dans le monde. Aujourd’hui, les enseignements et rituels connus sous le nom de Daime existent dans tous les états brésiliens et dans de nombreux autres pays.

Chamanisme

Le chamanisme n’est pas une religion. C’est l’une des pratiques spirituelles, médicinales et philosophiques les plus vieilles de l’histoire de l’Humanité. Pratiquer le chamanisme signifie chercher l’éveil spirituel et voir la réalité d’un point de vue différent, plus proche de la nature.

Lors des balbutiements de l’Humanité, il n’y avait pas de séparation entre science, art et religion. Toutes convergeaient vers un seul objectif : comprendre les forces de la nature et les utiliser notre bien. Ceci était le domaine du chaman. Le terme original “Saman” est dérivé du verbe “savoir” dans la langue sibérienne Manchu-Tungus.

Nos pratiques chamaniques utilisent la sagesse des anciennes traditions, adaptées au monde d’aujourd’hui et à l’état actuel de l’esprit humain. Nous utilisons des herbes naturelles et des plantes, des instruments de musique, chants, méditations, danses,  exercices de respiration, visualisations, notre expérience et beaucoup, beaucoup d’amour.

Nous ne jugeons et ne discriminons en aucun cas les croyances, orientations sexuelles, religions, couleurs de peau de chacun. Nous ne sommes qu’un.

Ayahuasca

L’Ayahuasca est une boisson naturelle, fermentée, de couleur sombre. Elle est connue sous de nombreuses appellations comme Hoasca, Daime, Iagé, Santo Daime, Végétal, Vin des Âmes ou juste Thé. L’Ayahuasca est fréquemment utilisée durant les rituels de différents groupes sociaux et religieux, tout comme elle fait partie de la médecine traditionnelle des peuples d’Amazonie. Il est estimé que les populations indigènes utilisent cette boisson depuis environ cinq mille ans.

Pour préparer ce “thé”, nous cuisinons les feuilles d’une plante appelée Chacrona ou Rainha (Psychotria viridis) et une liane appelée Mariri ou Jagube (Banisteriopsis caapi). Scientifiquement parlant, la propriété psychoactive de l’Ayahuasca est dûe à la présence dans les feuilles de Chacrona d’une substance nommée N,N-dimetiltriptamine (DMT), produite naturellement à doses réduites par le corps humain. La DMT est métabolisée par l’organisme par le biais de l’enzyme Monoaminé Oxidase (MAO). La liane Mariri contient des alcaloïdes capables d’inhiber les effets de l’enzyme (MAO), permettant à la DMT, après administration orale, de faire effet de façon prolongée.

D’autres plantes peuvent être utilisées dans la préparation de l’Ayahuasca. Des ethnobiologistes occidentaux comme Jonathan Ott ont déjà enregistré une variété de 200 à 300 plantes différentes utilisées durant le processus. A l’Espace Chamanique Flor de Lótus nous ne servons que de l’Ayahuasca issue de la combinaison de la Chacrona et Mariri. Le temps de cuisson et la concentration en plantes changent selon les intentions du rituel.

L’Ayahuasca produit une amplification de la perception, développe les sens et rend les émotions et processus mentaux plus profonds. La personne reste toujours consciente de ce qu’il se passe.

Les autorités judiciaires du Brésil comprennent que les risques pour la santé doivent être d’avantage étudiés par la science, mais elles permettent son usage à des fins rituelles. Plusieurs chercheurs ont conclu que l’usage de l’Ayahuasca est relativement sécurisé, avec des risques minimaux pour la santé. Des représentants religieux affirment que le thé est “prouvé inoffencif pour la santé”. La communauté scientifique n’a pas encore trouvé de consensus sur le sujet.

La prise de certaines substances chimiques et certaines maladies ne permettent pas l’usage du thé. Communiquez avec l’institut AVANT de prendre de l’Ayahuasca et de participer au rituel, pour que les médicaments et états cliniques puissent être validés.

Le Rituel

  • Eteignez votre téléphone portable avant que le rituel ne commence.
  • Le rituel est introspectif et individuel. Le silence est fondamental.
  • Vous êtes responsable des personnes que vous amenez.
  • La durée du rituel est de quatre heures mais peut varier.
  • Les femmes vont à droite de l’autel et les hommes vont à gauche. Essayez de rester loin des personnes qui vous ont invité(e) ou que vous avez invitées.
  • Pour les couples (de tous types): abstenez-vous avant, pendant et après le rituel. Il s’agit d’un travail spirituel.
  • Les drogues, alcool et autres plantes de pouvoir sont interdites durant le rituel.
  • Ne pas nourrir le feu.
  • Durant le rituel, deux doses d’Ayahuasca sont servies, accompagnées d’eau.
  • L’effet de l’Ayahuasca est appelé “Force”.
  • Restez couché ou assis. Fermez les yeux et concentrez-vous sur la musique.
  • Vous serez en plein contrôle de vos actions.
  • Vos cinq sens seront amplifiés. Evitez de faire du bruit comme bouger les chaises, prendre quelque chose dans votre sac, laisser des objets sur le chemin, etc…
  • Si nécessaire, communiquez avec des gestes ou parlez à voix basse avec les encadrants.
  • En cas d’envie de vomir, allez à la barrière à l’extérieur du temple. Dans d’autres cas, allez aux toilettes.
  • Il n’y a pas besoin de verrouiller la porte des toilettes.
  • Il est recommandé à ceux qui prennent de l’Ayahuasca pour la première fois de prendre les deux doses.
  • Il n’est permis de danser et jouer des instruments qu’après la seconde dose.
  • Si vous ne sentez pas les effets du thé (si vous n’entrez pas dans la “force”), attendez la seconde dose.
  • Après avoir pris l’Ayahuasca, il n’est pas permis de quitter le temple jusqu’à la fin du rituel.
  • Attendez la fin des effets de l’Ayahuasca avant de conduire. Si nécessaire, restez sur place (vous pouvez y dormir) et partez le lendemain matin.
  • Aidez à maintenir l’endroit en bon état.
  • Nous vous souhaitons à tous une merveilleuse expérience.
  • Tous les Mardi, nous organisons le rituel du Calumet Sacré.

“Qui vient, d’où il vient, vienne en paix”